Le référencement naturel : recommandations pour un bon positionnement

Informations sur l'article

Le référencement naturel : recommandations pour un bon positionnement

Le référencement naturel est primordial dans le web actuel. En effet, il est quasiment inutile de disposer d’un « joli » site si celui-ci est mal interprété (voire pas du tout) par les robots des moteurs de recherche. De plus, les principaux acteurs de ce domaine améliorent constamment leurs techniques d’indexation.

Pour obtenir un bon positionnement et ainsi être visible sur le web, je vais donc énoncer quelques principes à appliquer sur la structure de votre site internet.

Les moteurs de recherche

Commençons par comprendre la démarche des moteurs de recherche. Leur but est d’offrir des résultats triés par pertinence selon la combinaison de mots clés de recherches saisie. Pour cela, le robots essaient au maximum de se comporter tel un utilisateur lambda. Pour obtenir une vision compréhensible par les algorithmes des moteurs, le robot parcourt le code source du site. Il est important de préciser que le robot Google ne tient pas compte du Javascript. Il est donc indispensable d’avoir un site accessible pour les internautes ne disposant pas du Javascript ou l’ayant désactivé. Dans le cas contraire, le robot n’accède pas au contenu concerné ; une partie du site peut même échapper au robot si celle-ci est par exemple accessible uniquement par des liens générés par du Javascript (le phénomène est identique pour le Flash et les fichiers Swf, non interprétés également). Il est toutefois possible d’utiliser ces techniques du web, qui peuvent apporter un meilleur design ou encore améliorer la navigation, mais il faut prévoir une solution alternative qui ne nuira pas au référencement de votre site.

Procédons maintenant par ordre et regardons ce que voit en premier le robots qui arrive sur votre site : son adresse, ou Url. Choisir un bon nom de domaine est déjà un bonne avancée, la longévité l’est également, si vous possédez un nom de domaine depuis 10 ans et que vous l’avez réservé pour les 10 prochaines années, Google vous offrira une plus grande crédibilité. Mais cela n’est en rien suffisant.

L’en-tête d’un page web

Une fois l’adresse du site lue, le robot Google arrive sur votre site. Il trouve alors le head, ou l’en-tête.

Cette partie est encadrée par les balises <head></head>. Elle contient les informations d’identification de la page, principalement destinées aux moteurs de recherche. On y trouve le type d’encodage de la page, sa langue, son auteur  mais aussi son titre <title> ; très important pour le référencement, il est recommandé de choisir un titre unique pour chaque page. Les balises « méta » sont également situées dans ce head. Très utilisées auparavant, elles présentent généralement les mots-clés  et la description relatifs à la page. Les mots-clés (ou keywords) ne sont désormais plus utilisés par Google suite à trop d’abus (des personnes peu scrupuleuses inséraient des mots-clés sans rapport avec la page uniquement pour se positionner sur des recherches populaires). La description n’influe pas sur le postionnement Google mais est affichée dans la liste de résultats Google ; son rôle est  donc différent mais tout de même important : inciter l’internaute à venir sur votre site.

Le contenu du site

 

Après avoir parcouru l’en-tête d’un site, repéré quelques informations (titre, auteur, encodage, …), le robot entre dans le contenu du site. Il va alors suivre tous les liens qui lui sont offerts. Il est donc important de placer le menu parmi les premiers éléments de la page pour que le robot identifie dès son arrivée l’arborescence principale, et donc les informations principales, du site.

Les balises de titre ont elles aussi un rôle essentiel. Elles permettent en effet de hiérarchiser le contenu. La balise <h1> représente les titres de premiers niveaux. Les mots de ces titres doivent être choisis après une réflexion sur la stratégie de positionnement du site. On place souvent le nom de la marque ou dans l’entreprise dans ce <h1>. Viennent ensuite les balises <h2>, <h3>, …, <h6>. Grâce à elles, on peut précisément hiérarchiser le contenu, même si celui-ci est important.
La structure du site et son organisation sont donc très importants pour être bien interprété par les robots. Il est désormais recommandé d’utiliser des blocs, <div></div>, pour distinguer les parties du site. Les deux éléments cités précédemment, le menu et le <h1>, sont souvent situés dans le header du site, encadré dans un bloc. Le contenu ainsi que les titres sont quant à eux dans un un bloc de contenu.

Recommandations techniques

Voici maintenant quelques conseils plus techniques pour obtenir un parfaite indexation. Petite précision, à chaque fois que nous parlerons de mots-clés dans cette partie, nous considèrerons qu’ils proviennent de la stratégie de positionnement décidée en amont.
Tout d’abord, il est important d’utiliser des Urls contenant des mots-clés. Ainsi, avant même d’afficher la page, le robot connaitra déjà quelques informations sur le contenu qui va suivre. Il est donc fortement déconseiller d’utiliser des Urls du type : www.monsite.fr/page3.htm. De plus, il est possible de donner des informations supplémentaires au robot lorsqu’il va lire le lien de la page, avant de s’y rendre. En effet, il faut ajouter l’attribut title à la balise de lien : <a href= »www.monsite.fr/url-avec-mots-cles.html » title= »texte de présentation de la page »>.
Les robots n’interprètent pas non plus les images. Il faut insérer l’attribut alt à une image pour indiquer ce qu’elle représente : <img src= »mon-image.jpg » alt= »description de mon image »>.
Dans l’organisation du contenu, nous n’avons pour l’instant abordé que sa hiérarchisation grâce aux balises de titre. Une fois les titres en place, il faut encadrer le texte dans des balises de paragraphe <p> afin de séparer visuellement et sémantiquement les différentes sections de texte. Lors d’une énumération, l’emploi des listes <ul> (simple liste) ou <ol> (liste numérotée) est fortement conseillé. Les termes importants peuvent être mis en gras <strong>. Tout cela a pour but une interprétation parfaite du contenu par un robot qui suit un algorithme bien précis.

Voici à quoi doit ressembler le code de votre contenu :

<p>Constituendi <strong>autem sunt</strong> qui sint in amicitia fines et quasi termini diligendi</p>
<ul>
<li>élément 1</li>
<li>élément 2</li>
<li>élément 3</li>
</ul>

Conclusion

Même en respectant toutes ces recommandations associées à un travail de réflexion sur la stratégie, l’analyse de l’existant, du marché, de la concurrence, une chose reste indissociable du référencement naturel : le contenu. En effet, ces techniques ont pour but de l’organiser et il faut que celui-ci soit conséquent. Plus il sera important, varié mais toujours en rapport avec le thème du site et plus les moteurs de recherche le recommanderont. Un autre élément important est le PageRank. Chaque page dispose de son propre PageRank (allant de 0 à 10). Il résulte de l’analyse du maillage du web ; il dépend du nombre de liens et de la qualité de ceux-ci qui  pointent vers un site. Le nombre car plus le robot Google revient sur un même site A en parcourant la toile, plus le PageRank de ce site A augmente. La qualité car plus le PageRank du site B pointant vers A est élevé, plus le PageRank de A augmente.

5 commentaires à l'article “Le référencement naturel : recommandations pour un bon positionnement”

  1. David Wong dit :

    Article très intéressant, une excellente piqûre de rappel pour un très grand nombre de sites !

  2. Merci pour cet article fort intéressant, j’attend le chapitre « référencement avancé » avec impatience !
    Bonne continuation pour ton blog,

    Cordialement,

    Cédric

  3. Merci pour cet encouragement ! Ce sont effectivement les bases, d’autres articles suivront, sans dévoiler non plus toutes les techniques d’un spécialiste en référencement !!!

    Morgan

  4. bgouban dit :

    Bravo pour l’ouverture de ce blog et ce premier article axé référencement.

    Bonne continuation, au plaisir de te lire.
    Brice

  5. Tom dit :

    Très intéressant !

Poster une réponse